Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

APPLES

Un film de Christos Nikou

Retrouver des sensations

Un homme se tape la tête contre le mur, dans son appartement. À la radio on indique qu’il est mis en place un programme pour aider les amnésiques. Dans la rue, sur son passage, un homme tout juste sorti de sa voiture affirme à l’automobiliste coincée derrière, qu’il ne s’agit pas de la sienne. L’homme lui-même, arrivé au terminus de sa ligne de bus, ne se souvient ni de sa destination, ni de son nom. Emmené à l’hôpital, quelques temps plus tard, alors que personne n’est venu pour lui, il accepte d’intégrer le programme pour amnésiques…

Apples film

"Apples", signé Christos Nikou, ancien collaborateur de Yorgos Lanthimos sur "Canine", dont on sent ici forcément l’influence, dans l’apparente absurdité des situations ou la tonalité globalement désenchantée, est un premier long métrage aussi intrigant que rigoureusement construit. Après une introduction dans laquelle chaque coup de tête sur le mur entraîne un nouveau plan fixe, détaillant ainsi l’appartement du personnage principal, nous voici entraînés avec lui, après quelques tests déstabilisants, dans une suite d’actions visant à stimuler sa mémoire, dont la logique nous échappe forcément, titillant notre propre intellect. Ré-appentissage du vélo, participation à une soirée déguisée, visite dans un club de strip-teaseuses, séance de cinéma, chaque étape est une avancée vers le retour de sensations et de contacts avec d’autres, aussi superficiels ou faux soient-ils.

Interrogeant sur la spontanéité et la véracité des contacts humains, le scénario prend un tournant intéressant alors que l’homme rencontre une femme à une soirée. Par bribes, certains éléments de la vie de cet homme sont évoqués, de manière directe ou indirecte, dans une continuité esthétique, entre cadres travaillés et couleurs éteintes, jusqu’à un dénouement qui donne tout son sens au récit. Mais ce sont surtout l’utilisation des uns par les autres, l’individualisme, et la capacité de l’homme à rebondir, qui se cachent derrière une intrigue maline.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire