Bannière Cinélatino Toulouse présentiel 9 au 13 juin 2021

ANVIL

Un film de Sacha Gervasi

Drôle et touchant : tout le contraire du heavy metal !?

D'abord portrait de Steve "Lips" Kudlow et Robb "Geza" Reiner, deux passionnés de musique, créateurs dans les années 1970 de leur propre groupe de musique et faisant les grandes heures du heavy metal aux côtés de Metallica ou Megadeth au début des années 1980, le film se poursuit en décrivant la déchéance et la survie du groupe Anvil, dont la force résidera dans l’amitié et la passion de la musique dont sont animés les deux chanteurs d’origine canadienne...

Le festival de Deauville 2008 avait été marqué par une jolie série de documentaires et notamment celui (musical) sur le groupe de metal « Anvil ». Leur histoire est tout simplement incroyable, le groupe ayant tout bonnement lancé le metal dans les années 80, un an avant Metallica ! Si vous aimez la musique mais ne connaissez pas ce groupe « historique » et « mythique », allez voir ce film qui dresse un portrait sans concession de deux musiciens hors norme, deux copains « à la vie, à la mort » qui s’étaient jurés de faire du rock ensemble pour toujours, et qui l’ont fait !

Le documentaire est signé du réalisateur américain Sacha Gervasi, fan de la première heure, et qui après plusieurs années d'absence a repris contact avec le groupe. Son film revient sur les belles années de gloire d'Anvil, qui n'auront pas duré longtemps, et qui seront suivies par une désastreuse tournée en Europe, où on les retrouvera notamment en Roumanie dans une salle pouvant accueillir 10 000 personnes, mais où s’agglutineront 174 fans hystériques ! Le documentaire, souvent drôle, parfois hilarant, est un beau portrait musical, moins sur un groupe de musique que sur deux hommes passionnés et amoureux de ce qu'ils font pour leur public, à qui ils (se) donnent sans compter.

Le spectateur, même le plus réticent à la musique metal, ne peut être que touché par cette histoire, véridique, rappelons-le ! On sort de la salle avec la furieuse envie de leur dire combien on les aime, combien la vie est injuste aussi. Le film est donc énorme, à l’image de ces papys du metal, qui certes n'auront jamais trouvé le succès, mais qui n'auront également jamais baissé les bras. Une belle leçon de vie !

Mathieu PayanEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire