Parce qu'on en a jamais assez !

AMOUR & TURBULENCES

Pétard mouillé

Julie et Antoine se retrouvent par hasard côte à côte dans leur vol New-York Paris. Trois ans plus tôt, ils se sont aimés et se sont quittés. Antoine n'a donc que quelques heures pour reconquérir la belle...

On ne peut pas dire que Nicolas Bedos soit un mauvais acteur. Après quelques apparitions dans d'autres comédies, il tient ici le haut de l'affiche pour la première fois. Ses épaules semblent largement assez larges pour assumer cette fonction encore qu'il ne participe pas ici à la comédie du siècle. Et si nous ne remettrons pas en cause ses qualités de comédien, c'est parce que le regret se situe ailleurs. En effet, quand on est familier de ses chroniques télévisées, quand on connaît sa virulence et son sens de la provocation, on ne peut qu'être déçu par la « gentillesse » de sa prestation, d'autant qu'il a co-signé les dialogues du film et qu'il est quand même censé interpréter un homme plus proche du connard fini que du séducteur au grand cœur. Le potentiel que représentait sa présence au casting et à l'écriture fait donc l'effet d'un pétard mouillé, le film suivant un chemin ultra-balisé duquel seules quelques bonnes répliques émergent, et encore, provenant plus des seconds rôles (Jackie Berroyer et Michel Vuillermoz en tête) que du couple vedette.

Pas besoin non plus de s'attarder sur l'histoire et son traitement, sujet banal et script prévisible d'où émerge cependant la lumineuse présence de Ludivine Sagnier, petite consolation dans un vaste champ d'ennui. Quand on sait en outre que le réalisateur Alexandre Castagnetti était l'un des deux compères de « La chanson du dimanche » et qu'il a participé à la réalisation et au scénario de la série d'Arte "Les Invincibles", on ne pouvait qu'espérer, après ces débuts prometteurs, un passage concluant sur grand écran. La déception n'en est que plus amère.

Rémi GeoffroyEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire