Parce qu'on en a jamais assez !

ALCESTE A BICYCLETTE

Un film de Philippe Le Guay

Duel théâtral

Serge Tanneur, ancien grand comédien, a pris congés seul sur l’île de Ré. Il vit en ermite dans une maison délabrée, et passe son temps à peindre et sillonner l’île à vélo. Gauthier Valence, acteur au sommet sur une série télévisée, le rejoint sur l’île. Il est décidé à reprendre « Le misanthrope » de Molière avec Serge, car ce dernier étant éloigné de la société et écœuré par l'humanité correspond parfaitement au personnage. Tous deux décident pendant une semaine de répéter la pièce afin de savoir si Serge remontera sur scène...

Philippe Le Guay, tout auréolé du succès de « Les femmes du 6e étage », amuse le spectateur sur la bas du jeu des deux interprètes hors pair. Son scénario apporte une sensation de gaîté au travers des échanges et confrontations entre les acteurs. Cette comédie boostée par le tandem de têtes d'affiches s’appuie sur le texte de Molière pour produire des variations différentes et variées. Il permet à l'écran de voir deux egos se côtoyer, se mépriser, s'admirer, et finalement se dompter grâce à des dialogues percutants.

On savoure avec plaisir les lignes de Fabrice Luchini, communiquant sans mal son propre plaisir à jouer le « Misanthrope » de Molière, et que Philippe Le Guay retrouve pour la quatrième fois après notamment « L'année Juliette » et « Le coût de la vie ». Le réalisateur nous dresse un huis-clos à ciel ouvert sur cette île, usant de quelques artifices pour égayer la pièce. On regrettera la présence d'un jeu parfois pompeux, un peu trop focalisé sur le duo. Se détournant progressivement du sujet central que sont les relations amicales et l'éloignement de camarades, le film mise malheureusement tout sur le jeu du duo d'acteur, au mépris du reste du scénario. Dommage.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire