Parce qu'on en a jamais assez !

ADRESSE INCONNUE

Un film de Kim Ki-duk

Quand la violence nous ramène à la réalité…

Dans une zone contrôlée par l’armée américaine à la frontière nord-coréenne, « Adresse inconnue » raconte une tranche de vie de trois adolescents. Chang-guk, un garçon métisse qui bat sa mère désespérée de ne pas avoir de nouvelles du père américain du gosse ; Eun-Ok, une lycéenne devenue borgne suite à un jeu de son frère ; et Ji-Hun, un garçon timide subissant quotidiennement le racket et la violence…

Devant un film où au cours de la première heure on a envie de sortir au moins cinq fois, on ne peut pas rester indifférent. Alors pourquoi rester ? Pour comprendre… Ce qui donne envie de partir, c’est la violence… La violence des images mais aussi la violence intérieure, celle qui dérange et qui peut être nous anime.

Kim Ki-Duk nous donne ici un film pour une large partie autobiographique et aborde des sujets comme l’influence américaine et la légitimité de son occupation, les séquelles de la Guerre de Corée sur la population, la sexualité, la pauvreté, le mal être personnel… Tous ces thèmes sont abordés d’une manière dérangeante pour une meilleure prise de conscience de notre diversité et de notre incapacité à vivre de façon pacifiste…

Un film dérangeant et pourtant empreint d’humanité…et pour reprendre une citation de Kim Ki-Duk lui même, « On dit du cinéma coréen qu’il est cruel, mais c’est peut être une réaction contre ceux qui ont blessé les coréens. »

Anthony REVOIREnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire