Parce qu'on en a jamais assez !

7 ANS DE SÉDUCTION

Un film de Nigel Cole

Le chat et la souris

Première rencontre à l’aéroport de Los Angeles en partance pour la grosse pomme (New York), Oliver (Ashton Kutcher) est victime (consentante) de la fougue d’une jeune femme un peu rebelle, Emily (Amanda Peet). Malgré ce rapprochement, les deux protagonistes ne pensent pas se revoir, mais le destin en aura décidé autrement…

Qui n’a jamais rêvé de rencontrer un charmant jeune homme dans une situation peu commune, puis le revoir, juste comme ça, et essayer de voir si l’attirance que l’on a pu ressentir une fois se voit transformée en étincelle ou petits papillons au fond du ventre ? Si ces sentiments naissent, il suffit que les deux ‘amoureux’ en soient au même point sentimentalement parlant, c'est-à-dire libres.

Oliver et Emily vont à tour de rôle jouer au chat et a la souris pendant 7 ans (c’est long !), mais le film ne nous laisse pas de répit pour autant. Ces 7 ans passent assez rapidement pour nous, spectateurs, en attente de happy ending. Et le choix de trois ou quatre moments de rencontre jalonnant cette période, suivant à chaque fois une rupture, rend le film assez léger.

Le couple d’interprètes parait crédible et s’avère assez attachant. Messieurs vous craquerez pour les magnifiques yeux bleus et le sourire éclatant d’Amanda Peet, mesdemoiselles pour la bouille et la plastique d’Ashton Kutcher (petit ami de Demi Moore, rappelons le s’il est nécessaire). Un film à conseiller à toutes les fans de love stories et de Bridget Jones en mal d’amour, qu’on ne pouvait pas mieux sortir qu’en cette période un peu morne, d’été où les villes sont désertées.

Véronique LopesEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire