Banniere_Festival_Lumiere_2020

5B

Un film de Dan Krauss et Paul Haggis
Avec

L'humain derrière l’institution

5B est le nom de la première unité dédiée aux patients atteints du VIH au San Francisco General Hospital…

La création de l’unité 5B a été possible grâce à des femmes et des hommes, médecins, infirmiers, soignants, aides et bénévoles, qui ont mis leurs peurs de côté lors de l’arrivée de cette nouvelle maladie, terrifiante, discriminante et létale, dont personne ne connaissait alors la contagiosité : le sida. Ils ont accepté de repousser toutes les doctrines médicales, de créer leurs propres protocoles pour que leurs patients puissent être traités dans la dignité. Leur combat a été terrible. Ils ont été attaqués sans cesse, par leur hôpital, leurs pairs, le gouvernement, le monde de la médecine, mais ils n’ont jamais lâché prise. Certains d’entre eux ont été contaminés, aujourd’hui nombre d’entre eux sont morts, et peu de patients ont survécu pour témoigner. Mais quelques-uns sont encore là et ils racontent devant la caméra de Dan Krauss et Paul Haggis, l’aventure humaine, le combat qu’a été l’unité 5B.

Les deux auteurs font le choix d’une construction chronologique commentée par différents acteurs. Ainsi, plus que la création d’une unité de soin, c’est le rapport de la société américaine à cette épidémie qui est mis en scène. Une épidémie qui touche essentiellement les hommes homosexuels et qui offre donc un prétexte pour légitimer un retour massif de l’homophobie.

Ce documentaire permet également de réfléchir sur la peur qui saisit une population face à une maladie inconnue, qui frappe sans que l’on sache comment, dont on ne comprend pas bien l’évolution, ni s’il existe une cure possible. Ce film montre aussi les réactions (sidérantes aujourd’hui) du corps médical et de la société civile. Les séropositifs étaient traités comme des pestiférés qu’il fallait traquer et pourquoi pas discriminer à l’embauche ou mettre dans des écoles spécialisées.

Enfin, ce documentaire montre encore comment la prise en charge de la maladie a évolué à partir des protocoles mis en place par celles et ceux du 5B. Comment l’importance du contact avec les patients a été instaurée, comment, pendant des années, ils ont accepté que leur rôle fût d’accompagner plus que de soigner et comment l’espoir est revenu avec l’arrivée de la trithérapie.

Un film important dans les temps troublés que nous vivons. Un film où des soignants courageux et exemplaires sont mis à l’honneur, ainsi que des bénévoles et tous les gens qui ont permis à ce service unique d’exister.

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire