Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

NEWS

DVD

Coffret DVD Maurice Tourneur

10 octobre 2012

Cinq chefs-d'œuvre du cinéaste entièrement restaurés présentés par Bertrand Tavernier (6 films de Maurice Tourneur et 4 bonus inédits réalisés par le réalisateur Bertrand Tavernier)

2012. Grand admirateur de l'œuvre de Maurice Tourneur, Bertrand Tavernier
s'est totalement investi dans la conception de ce coffret. Edité par Pathé, le coffret ranime toute la beauté du cinéma de Maurice Tourneur, grâce à un travail de restauration intégral sur l'image et le son.

Cinéaste à la carrière internationale, considéré comme l’un des plus grands
metteurs en scène au monde, au même titre que D. W. Griffith Thomas H.
Ince et Cecil B. DeMille, Maurice Tourneur a laissé derrière lui une œuvre riche et éminente. A cheval sur deux époques - distinguées par ses films muets et parlants - et sur plusieurs territoires - il tourne aux Etats-Unis, en France et en Allemagne – son importante filmographie reste pourtant très injustement méconnue. En éditant cinq chefs-d’œuvre du réalisateur dans un coffret inédit, Pathé répare ainsi cette « injustice » et ranime toute la beauté du cinéma de Maurice Tourneur, grâce à un travail de restauration intégral sur l’image et le son.

Le réalisateur Bertrand Tavernier propose également de (re)découvrir cinq
films prestigieux qui illustrent la carrière de Maurice Tourneur entre 1930 et 1935 : Accusée, levez-vous !, Au nom de la loi, Les Gaîtés de l’escadron (2 versions), Obsession, Justin de Marseille. Ce coffret offre ainsi un beau panorama de la carrière du cinéaste qui a su mettre en scène des films policiers d'une rare efficacité dramatique, tout en s’illustrant avec talent dans la comédie.

Accusée, levez-vous ! (France, 1930, 1h44, N&B, mono, 1.19)
Avec Gaby Morlay, André Roanne, Suzanne Delvé, Jean Dax.
Premier film parlant du cinéaste après sa brillante carrière américaine,
Accusée, levez-vous ! met en lumière l’adoption de ce nouveau procédé par
un génie du cinéma muet tel que Maurice Tourneur. Le film est aujourd’hui
considéré comme le premier grand film parlant français.
Une star du music-hall des années 30 est accusée d'avoir tué la directrice de la salle dans laquelle elle joue.

Au nom de la loi (France, 1932, 1h26, N&B, mono, 1.37)
Avec Gabriel Gabrio, Marcelle Chantal, Charles Vanel, Jean Marchat, Jean Dax, José Noguero, Nestor Ariani.
Ce film policier, miroir de l’époque par ses recherches réalistes, est sublimé par une photographie et des décors majestueux. Charles Vanel, acteur de second rôle, impose déjà sa présence dans ce film au noir et blanc sublime.
L'inspecteur Clamart est retrouvé dans la Seine, une balle dans la nuque,
tandis qu’il était sur le point de boucler une enquête importante. Ses collègues remontent la piste...

Les Gaîtés de l’escadron (France, 1932, 1h24, N&B + version N&B avec
reprise des pochoirs couleur retrouvés à ce jour, mono, 1.20)

Avec Raimu, Jean Gabin, Fernandel, Mady Berry, Ketty Pierson, Jacqueline
Brizard, Charles Camus.
Adapté d’une pièce de Courteline, le film réunit un trio d’acteurs prestigieux, Fernandel, Raimu, Jean Gabin dans l’un de ses premiers grands rôles. Maurice Tourneur a effectué le coloriage au pochoir de certaines scènes qui offrent désormais des couleurs délicieuses grâce au travail de restauration.

Obsession ((France, 1933, 40min, N&B, mono, 1.37)
Avec Jean Yonnel, Charles Vanel, Louise Lagrange, Georges Paulais, Paul Amiot, Louise Marquet.
Dans ce moyen métrage aux cadrages somptueux, Charles Vanel est éclatant de
justesse. Raymond Bercier a été interné dans un asile après avoir tenté, dans un accès de folie, de tuer sa femme. Pour des raisons financières, son frère Pierre parvient à le faire sortir malgré un avis défavorable du directeur de l’asile.

Justin de Marseille (France, 1934, 1h40, N&B, mono, 1.37)
Avec Berval, Ghislaine Bru, Pierre Larquey, Alexandre Rignault, Line Noro,
Raymond Aimos, Paul Ollivier.
D’une grande innovation visuelle, Justin de Marseille est l’un des plus beaux films de Maurice Tourneur, qui transpose le film de gangsters et l’esthétique du film noir à l’américaine dans un Marseille pittoresque et gouailleur. Il en résulte un film inclassable, à la fois poétique, dramatique et amusant.
Dans les années 1930, la bande d’Esposito règne sur Marseille et sa pègre.
Son dernier exploit, l’interception d’une livraison d’opium destinée aux Chinois, provoque la colère du chef de bande rival, Justin, estimé de tous parce qu’il défend les plus faibles.

Tarif conseillé : 49,99€.

Sortie le 10 octobre 2012

Christophe Brangé Envoyer un message au rédacteur
Source :