Bannière Cinélatino Toulouse présentiel 9 au 13 juin 2021

ARTICLES

FILM COURT VILLEURBANNE 2007 - Programme Européen 1

VILLEURBANNE 2007
FESTIVAL DU FILM COURT

Programme européen 1

Le silence est d’or
De Chris Sheperd (Angleterre)

Niveau +2

Court anglais, où on reconnaîtra l’architecture si particulière des banlieues londoniennes, sur un jeune dont le voisin n’arrête pas de cogner sur les murs. Le burlesque et l’humour anglais triomphent dans ce court dont on pourra regretter le côté « format publicitaire ».
Toutefois le traitement usité par le réalisateur est louable, choisissant de mêler l’animation, les dessins et les prises de vues réelles.

Au bord du bassin
De Michael Koch (Allemagne)

Niveau +2

C'est l'été. La piscine est bondée. L'attention du maître nageur est portée sur un groupe de jeunes ados... qui boira la tasse ?
Ce court, primé notamment à Grenoble, interroge sur les relations troubles entre adultes et adolescents. La force du sujet fait écho à la belle réalisation d’un court grandement inspiré.

Lost Cargo
De Pieter Engels & Efim Perlis (Pays-Bas)

Niveau +3

Loin dans l’espace, personne ne vous entend crier… Dans son cargo spatial, notre héros emploie un robot qui doit contrôler la qualité des larves servant de nourriture à une civilisation extraterrestre. Mais le robot est vite remplacé par plus gros que lui et surtout plus productif ; une meilleure rentabilité pour notre héros jusqu’à ce que la machine s’enraye…
C’est l’humour qui prime pour ce court d’animation. Les robots ont remplacé les hommes et finissent même par se remplacer entre eux ! Un grain de folie a indéniablement envahi ce film très moderne malgré un emballage peu flatteur.

Rapace
De João Nicolau (Portugal)

Niveau +3

Après avoir obtenu son diplôme de maîtrise, Hugo se repose la tête d'avoir lu sans relâche des textes d'auteurs inconnus. Sa seule compagnie est Luisa, la femme de ménage, avec qui il joue au chat et à la souris. Pour éviter de se ramollir, Hugo exerce sa veine lyrique en écrivant avec son ami Manuel des chansons sur leur voisinage. Leur dilettantisme tranquille est perturbé par Catarina, une jeune et belle traductrice qui se lance dans la vie professionnelle en free-lance. Il y a quelque chose de très « français » à la vue de ce court-métrage. La Nouvelle Vague n’est plus, mais pas pour tout le monde. Nicolau a dû réviser ses classiques de cette période marquante du cinéma français. Lyrisme et poésie se conjuguent à merveille dans ce court qui laisse entrevoir un réalisateur à suivre…

Le remplaçant
De Andrea Jublin (Italie)

Niveau +2

Quand les profs sont malades, le proviseur s’arrange bien souvent pour leur trouver un remplaçant… C’est ce qui arrive à cette classe italienne, bientôt surprise de la manière dont leur nouvel enseignant va se comporter !
Un court, rapide, drôle, efficace, parfait mais un peu trop… !

Informations

Mathieu Payan Envoyer un message au rédacteur