Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

ARTICLES

Cannes 2021

Cannes 2021 – Sélection Films en compétition partie 2

La suite de notre focus détaillé sur les films présentés en compétition au Festival de Cannes 2021, avec les attentes, les risques, et les bandes annonces des nouveaux Sean Penn, Catherine Corsini, Bruno Dumont, Wes Anderson et Nadav Lapid.

Festival de Cannes 2021 sélection compétition partie 2
© "The French Dispatch" - 2020 Twentieth Century Fox Film Corporation

Le quitte ou double de Sean Penn avec "Flag Day"

FLAG DAY
de Sean Penn
avec Katheryn Winnick, Josh Brolin, Sean Penn, Eddie Marsan, Dale Dickey, James Russo, Norbert Leo Butz, Bailey Noble...

Pourquoi a-t-on envie de voir "Flag Day" ?

1. Parce que Sean Penn est un formidable réalisateur auquel on doit le formidable "The Pledge" et "Mystic River", tous deux passés par Cannes, mais aussi "Into the Wild"
2. Car le synopsis autour d’une femme reconstruisant sa relation avec son père, qu’elle découvre braqueur de banque et faussaire, est réellement intrigant
3. Parce qu’un casting avec Katheryn Winnick, connue pour la série "Vikings" et Josh Brolin ("Ave, César !", "No Country for Old Men", "Les Goonies"…) est forcément alléchant

Le risque pour le film :
Être trop exposé en compétition comme ce fut le cas pour son histoire d’amour en milieux d’aide humanitaire "The Last Face", très mal reçu à l’époque.

Le niveau d’attente : Très élevé

Un couple de femmes chez Catherine Corsini dans "La Fracture"

LA FRACTURE
de Catherine Corsini
avec Valeria Bruni Tedeschi, Marina Foïs, Pio Marmai, Jean-Louis Coulloc'h, Aïssatou Diallo Sagna, Fanny Guidecoq...

Pourquoi a-t-on envie de voir "La Fracture" ?

1. Parce qu’une histoire d’amour entre Valeria Bruni Tedeschi et Marina Foïs intrigue forcément
2. Car le contexte de l’histoire, un hôpital sous tension, sur fond de manifestation des gilets jaunes promet une vraie ambiance
3. Parce qu’on aime les films de Catherine Corsini et son rapport à l’intime, du troublant "La Belle saison" à sa dernière venue à Cannes pour "Trois Mondes", et bien avant avec "La Nouvelle Eve", "La Répétition", "Partir"...

Le risque pour le film :
Être trop étiqueté Queer Palm pour séduire un jury très disaparate.

Le niveau d’attente : Elevé

Léa Seydoux en journaliste pour le nouveau brûlot de Bruno Dumont, "France"

FRANCE
de Bruno Dumont
avec Léa Seydoux, Blanche Gardin, Benjamin Biolay, Juliane Köhler, Nathalie Boyer...

Pourquoi a-t-on envie de voir "France" ?

1. Parce que Bruno Dumont, habitué des castings amateurs fait de nouveau appel à des acteurs de renoms, comme Léa Sydoux, Blanche Gardin ou Benjamin Biolay
2. Car Dumont a toujours mis en scène des films chocs qui lui ont souvent valu des prix à Cannes, comme avec "Flandres", "Hors Satan" ou "L'humanité"
3. Le film s’annonce comme une critique acerbe du monde des médias, et dispose d’une formidable affiche

Le risque pour le film :
Être trop attendu dans la dénonciation des connivences entre médias, audience, politiques, argent...

Le niveau d’attente : Très élevé

Un casting d’enfer pour le Wes Anderson "The French Dispatch"

THE FRENCH DISPATCH
de Wes Anderson
avec Owen Wilson, Elisabeth Moss, Timothée Chalamet, Frances McDormand, Tilda Swinton, Fisher Stevens, Willem Dafoe, Saoirse Ronan, Bill Murray, Edward Norton, Léa Seydoux, Adrien Brody, Benicio Del Toro, Christoph Waltz, Rupert Friend, Liev Schreiber, Jason Schwartzman...

Pourquoi a-t-on envie de voir "The French Dispatch" ?

1. Parce que Wes Anderson aurait du venir l’an dernier et a déjà fait l’ouverture de Cannes avec "Moonrise Kingdom" et son univers si particulier ("Grand Budapest Hotel", "L'île aux chiens"...)
2. La montée des marches promet d’être historique avec pas moins de quinze têtes d’affiches, qui ne feront peut-être pas toutes le déplacement malheureusement
3. Tourné à Angoulême, le film allie animation et live, et semble empreint d’une charmante ambiance surannée

Le risque pour le film :
Sans doute être l’un des événements de 2021 et donc provoquer une attente trop forte avec un casting 5 étoiles où chacun n’aura pas forcément une place égale…

Le niveau d’attente : Extrêmement élevé

Voir la bande annonce du film "The French Dispatch" :

Après l’ours d’or surprise, la nouvelle curiosité signée Nadav Lapid

LE GENOU D’AHED
(HA'BERECH)
de Nadav Lapid
avec Avshalom Pollak, Nur Fibak...

Pourquoi a-t-on envie de voir "Le Genou d’Ahed" ?

1. Nadav Lapid ("Le policier", "L’institutrice") a créé la surprise il y a deux ans en remportant l’Ours d’or de Berlin avec "Synonymes", film à la fois poétique, politique et déroutant dans sa forme
2. On ne comprend rien des causes à effets du synopsis, et cela ouvre la porte à de multitudes pistes...
3. On est impatient de voir si le ton de ce réalisateur israélien parvient à faire adhérer le public cannois

Le risque pour le film :
Être trop déroutant, comme son précédent, et ne toucher qu’une frange très faible de spectateurs

Le niveau d’attente : Moyen

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur