Parce qu'on en a jamais assez !

ARTICLES

cannes 2016 - au jour le jour

Du 11 au 22 mai le Palais des festivals se revet de la couleur jaune de la superbe affiche du Festival de Cannes 2016 pour 12 jours de glamour, de fêtes et surtout de cinéma. L'équipe d'Abus de ciné, composée cette année d'Olivier, Mathieu, Gaelle, Christophe, Guillaume et Mélanie, vous fait vivre l'événement en publiant ici chaque jour ses chroniques sur la plupart des films présentés la veille, ainsi que les premières critiques de films.Les chroniques quotidiennes par Olivier Bachelard :

Compétition
- Guiraudie et la dignité dans "Rester vertical"
- les multiples visages du mensonge par Cristi Puiu
- avec "Ma Loute", Bruno Dumont enchante puis déroute
- "Moi Daniel Blake", plongée dans les méandres d'une administration inhumaine par Ken Loach
- "Mademoiselle", palme en puissance pour Park Chan-Wook
- "Toni Erdmann" réjouissante et amère réflexion sur le bonheur
- Andrea Arnold s'égare avec un bien creux "American Honey"
- Marion Cotillard impeccable dans un "Mal de pierres" sans surprise
- "Paterson", amusant conte moderne entre routine et rêverie, signé Jim Jarmusch
- "Loving" de Jeff Nichols, ou quand l'amour devient l'étendard d'une lutte pour l'égalité des droits
- la transmission de la culpabilité dans l'émouvant "Julieta" de Pedro Almodóvar
- Assayas perdu en contrées inconnues avec le décevant "Personal Shopper"
- Sonia Braga en route pour le prix d'interprétation pour le percutant "Aquarius"
- Adèle Haenel fait ce qu'elle peut dans le peu crédible "La fille inconnue"Hors compétition
- "Café society", un Woody Allen radieux et amer
- "Money Monster", le casting et la facilité
- "Train to Busan" sensation coréenne de minuit des plus efficaces
- Spielberg et son "Bon gros géant" pas tant à la hauteurUn certain regard
- "Personal Affairs" portrait original d'une famille éclaté
- "Hell or high water", comédie justicière réussie avec Ben Foster et Chris Pine
- de l'utopie à la réalité pour Viggo Mortensen en père irresponsable dans "Captain fantastic"

Quinzaine des réalisateurs
- Bellocchio et les traumatismes de l'enfance
- "Neruda", traque stylée par Pablo Larraín
- saisissant face à face entre Berenice Bejo et Cédric Kahn dans "L'économie du couple"
- malgré Depardieu, grosse déception pour le poussif "Tour de France"
- délicieuse et délicate ode à la famille que Ma vie de courgette
- "L'effet aquatique", jolie œuvre posthume signée Solveig Anspach

Semaine de la critique
- "Grave", film cannibale aussi cru que déroutant
- "Apnée", la réjouissante curiosité de la Semaine de la critiqueLes premières critiques de films :
CAFÉ SOCIETY
MONEY MONSTER
MA LOUTE
THE NICE GUYS
JULIETA

Voir la sélection complète du Festival de Cannes 2016

Informations

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur