FESTIVAL

Affiche

cannes 2017 - Selection Competition - partie 4


70e Festival International du film de Cannes
Festival de Cannes 2017

du mercredi 17 mai au dimanche 28 mai 2017
Cannes – France

Dernier quart pour cette compétition 2017, qui regroupe 19 titres. Au programme un film ukrainien autour de la prison, une histoire d'amour japonaise, un film fantastique américain et un thriller violent venu de Grande Bretagne. Et pour les impatients, rendez-vous dans les prochaines heures pour la présentation des films hors compétition.

UNE FEMME DOUCE
(Krotkaya - A gentle creature)
de Sergei Loznitsa
avec Vasilina Makovtseva, Valeriu Andriuta, Sergeï Kolesov...

Sergei Loznitsa, réalisateur ukrainien à la sensibilité si particulière, à qui l'on doit notamment les formidables "My Joy" et "Dans la brume", présentés respectivement en compétition en 2010 et 2012, est revenu à Cannes avec "Les ponts de Sarajevo", l'un des ses nombreux documentaires ("Austerlitz"...). Il présente cette année un nouvelle fiction tournant autour d'une femme inquiète pour son mari emprisonné et tentant d'avoir des nouvelles de lui.

VERS LA LUMIÈRE
(Hikari)
de Naomi Kawase
avec Masatoshi Nagase, Ayame Misaki, Tatsua Fuji...

Repartie bredouille à la surprise générale en 2014 pour le magnifique "Still the Water", la réalisatrice japonaise, autrefois Caméra d'or avec "Suzaku" et Grand Prix pour "La forêt de Mogari", était revenue par la petite porte en 2015 en ouverture d'Un certain regard. Elle y avait connu un triomphe avec une charmante chronique autour du crépuscule d'une vieille dame concoctant de célèbres petits gâteaux à base de pâte de haricots rouges. "Les délices de Tokyo" fut d'ailleurs l'un des films de l'année avec l'une des plus longues longévité en salles. Elle revient en compétition avec une histoire d'amour entre une audio-descriptrice de films et un photographe à la vue déclinante, dont la date de sortie est fixée au 20 septembre 2017.

Bande-annonce :

WONDERSTRUCK
de Todd Haynes
avec Oakes Fegley, Millicent Simmonds, Julianne Moore, Michelle Williams, Amy Hargreaves...

Todd Haynes retrouve Julianne Moore, qu'il avait faite tourner dans "Loin du Paradis" (et dans "Safe", découvert à la Quinzaine des réalisateurs au milieu des années 90), pour une histoire de deux gamins sourds, que 50 années séparent, mais qui sont reliés par un lien mystérieux. Déjà venu en compétition plusieurs fois, il était reparti bredouille avec "Velvet Goldmine", alors que "Carol" avait valu à Rooney Mara un prix d'interprétation en 2015.


YOU WERE NEVER REALLY HERE
de Lynne Ramsay
avec Joaquin Phoenix, Ekaterina Samsonov, Alessandro Nivola, Alex Manette, John Doman...

Après "Ratcatcher" à Un certain regard, l'anglaise Lynn Ramsay était revenu du côté de la Quinzaine des réalisateur avec l'étrange "Le voyage de Morvern Callar", avant de se faire oublier pendant une dizaine d'années. Son retour en 2011, avec un film traitant des rapports difficiles entre des parents et leur adolescent ("We need to talk about Kevin") avait divisé la Croisette. La revoici avec un thriller qui suit un vétéran (Joaquin Phoenix) à la recherche de la fille disparue d'un sénateur. Un trip qui s'annonce violent.

Pour plus de renseignements :
70e Festival International du film de Cannes
Festival de Cannes 2017

du 17 mai au 28 mai 2017
Site officiel : "http://www.festival-cannes.com"
Olivier Bachelard
Partager cet article sur Facebook Twitter