affiche film

© Paradis Films

UN JOUR MON PRINCE


un film de Flavia Coste

avec : Sarah-Jeanne Labrosse, Mylène St-Sauveur, Catherine Jacob, Pierre-François Martin-Laval, Jean-Luc Couchard...

Deux fées sont envoyées à Paris pour trouver un prince capable de réveiller la Belle au bois dormant. Mais quelles qualités peut bien avoir cet homme ? Dans la ville de l'amour, trouver le bon ne sera pas forcément chose facile...


3
Photo film

De vraies bonnes idées pour de francs éclats de rire

Détrompez-vous, malgré un tel synopsis, Flavia Coste a réussi une comédie non seulement drôle, mais aussi légèrement dans l'air du temps. Pourtant, ce n'était pas gagné, au vu des premières scènes, enfantines et à la limite du kitsch (le conseil des fées, présidé par Catherine Jacob, tout un programme !). En revanche, l'idée de prendre deux actrices québécoises et de les plonger dans le Paris d'aujourd'hui, alors qu’elles-mêmes sont vêtues de flanelles aux couleurs pastel, permet de jouer sur leur décalage avec l'époque et sur leur supposée naïveté, autant que sur leurs super-pouvoirs.

Le film se transforme alors en buddy movie des plus agréables, l'une étant tentée d'user un peu trop de sa baguette (pour générer de l'argent, transformer un gamin en cochon...), et l'autre essayant de rester dans le droit chemin. Non seulement le scénario est alors bourré de bonnes idées sur les repères de princes, alias des « vrais hommes » (le Parc des Princes, adopte-un-Prince.com...), et permet, par un jeu d'allers-retours avec la couche d'une princesse dont on entend les pensées en voix-off, de se moquer autant choix des deux fées, que des fameux supposés prétendants.

Comme le dit l'un des personnages, la surenchère allant crescendo, au final, « le pays des fées c'est pas pour les enfants ». Les gags devenant de plus en plus sexués ou borderline, le tout reste quand même très family-friendly, et chacun trouvera ici de quoi s'exercer les zygomatiques. Un petit conseil : restez durant le générique, lui aussi contient quelques réjouissantes scènes « bonus ».

Donnez votre avis (0)

Partager cet article sur Facebook Twitter