affiche film

© Océan Films

LA BATAILLE GÉANTE DE BOULES DE NEIGES

(La guerre des Tuques)


un film d'animation de Jean-François Pouliot et François Brisson

avec : les voix originales de Sophie Cadieux, Gildor Roy, Hugolin Chevrette, et les voix françaises de Kids United, Erza Muqoli, Gabriel Gros, Esteban Durand, Gloria Palermo De Blasi, Nilusi Nissanka...

Dans un petit village canadien enneigé, les enfants attendent impatiemment les vacances. Et quand enfin sonne l'heure, deux camps se forment, l'un défendant le fort construit en neige, l’autre fomentant un plan d'attaque. Mais il n'est pas certain que tous (ou toutes) respectent les règles...


3
Photo film

La guerre des geeks

Ce petit film d'animation canadien est un festival de bonne humeur, contant à la fois la malice enfantine, le dynamisme des mioches, leur caractère intrépide et inconscient, et leur capacité à ne voir qu'un avenir rose. On y suit une petite geek s'amusant à instrumenter un château de neige et de glace (caméras de surveillance, armes diverses, pièges), pour mieux donner un avantage à son équipe dans la guerre fictive qui l'oppose à d'autres enfants de son village. Le but du jeu : arracher le drapeau de l'équipe adverse !

Les plus petits s'amuseront des divers plans tordus qui jalonnent les attaques, des manipulations vaguement amoureuses ou trahisons ponctuelles, tandis que les plus grands pardonneront l'aspect un peu sommaire des images de synthèse (pour les personnages) en appréciant l'aspect enfantin et cruel de certains dialogues. Et tous se retrouveront autour de personnages secondaires sympathiques, tels le cousin apprenti journaliste déjà adepte du contrôle de l'information ou la petite sœur aussi colérique qu'impitoyable.

Proposé en 3D dans certaines salles, "La Bataille géante de boules de neige" est avant tout un film d'aventures qui ne cesse de surprendre (l'aspect lemmings des premières années), mais qui n'évite pas certains effets de mode (le sempiternel effet « tunnel » dans lequel on glisse en caméra subjective, la chanson finale avec Céline Dion en duo, le doublage français par Kids United). Cela ne l'empêche pas pour autant d'aborder avec tact les traumas liés à la disparition du père et les premières sensations amoureuses. Un honnête divertissement pour cette période de Noël qui fut découvert au dernier Festival du film d’animation d'Annecy.

Donnez votre avis (0)

Partager cet article sur Facebook Twitter





LA BANDE ANNONCE